LIFE     CULTURE     FAVORITES     BEAUTY     FASHION     FOOD      TRAVEL      BLOGROLL

Unpopular opinion: Her

mercredi 19 mars 2014

Pour une fois j'avais envie de faire un article pour vous parler d'un film que je n'ai pas réussi à aimer, j'ai un peu hésité à le faire mais je me suis dit qu'après tout, j'avais bien envie d'en parler. J'ai donc vu Her en janvier, mais j'ai voulu attendre qu'il sorte en France pour faire cet article pour ne spoiler personne, d'ailleurs si vous n'avez pas encore vu le film je vous conseille d'arrêter votre lecture et de revenir une fois que vous l'aurez vu héhé.

Pour ceux qui n'en n'ont pas entendu parler voilà un petit résumé: nous sommes à Los Angeles dans un futur plus ou moins proche, Théodore (Joaquin Phoenix) a beaucoup de mal à se remettre de sa rupture avec Catherine (Rooney Mara); jusqu'à ce qu'il tombe amoureux de son nouveau système d'exploitation informatique intelligent et parlant, Samantha (Scarlett Johansson).

Au premier abord le film à l'air sympa, j'avais même hâte de le voir après avoir vu la bande annonce pour la première fois. Entre temps il a été nominé aux Oscars dans la catégorie meilleur scénario. Je me suis donc dit qu'il fallait que je vois ce film, et j'ai pas attendu sa sortie ciné en France. 

Et c'est là que tout bascule, je commence à voir les réactions autour de moi, tout le monde à adoré, pour certains c'est même LE film d'amour de l'année. Et moi je suis là:

Alors je crois que la seule chose que j'ai aimé dans ce film à première vue - à part Rooney Mara - c'est la photographie, je leur laisse ça pour eux, le film était joli, visuellement.

Tout le monde se dit que Théodore est amoureux de Samantha, que c'est une histoire d'amour novatrice et que c'est génial mais rappelez vous une chose: Samantha n'est pas une vraie personne, et elle s'adapte aux besoins de ses interlocuteurs. Sachant que Théodore est actuellement un homme seul incapable de proximité affective avec qui que ce soit, Samantha lui a apporté ce qui lui manquait, pour moi c'est rien de plus que ça. C'est vraiment difficile à expliquer mais j'étais très mal à l'aise tout au long du film. Mal à l'aise pour Théodore, je l'ai trouvé pathétique et chiant.

Tout ça fait que ce film ne peut pas être interprété comme un film d'amour classique et naïf. Je pense que ce film doit être comprit comme une critique de nos relations sociales ainsi que de l'emprise qu'ont les technologies sur nous. Comme on peut l'observer dans le film, tout le monde à le nez dans son smartphone, toutes les relations sociales sont créées à travers un écran et plus rien n'est réel. Le métier de Théodore à une signification flagrante: il écrit des lettres d'amour à la place des gens. Les gens ne sont plus capables de communiquer leur sentiments d'eux-même et payent des écrivains pour le faire à leur place, tout sonne faux. Et Samantha n'est là que pour confirmer tout ça. Là ou Théodore a échoué dans la vraie vie, il réussit dans le virtuel. C'est peut-être un peu tiré par les cheveux, mais finalement je préfère penser ça et me dire que s'il s'agit de ça, alors oui c'est un bon film, mais c'est certainement pas un film d'amour, pas pour moi.

C'est là qu'on peut commencer à réfléchir. On vit dans une société ou beaucoup de personnes disent qu'elles se sentent "seules" alors elles passent leur temps sur le net à alimenter leur vie sociale virtuelle. Et c'est comme ça que la vie réelle passe petit à petit à la trappe. Alors même si dans le film on nous présente une version un peu dystopique (je l’espère) on est pas loin. Regardez autour de vous, partout, tout le monde est sur son téléphone au lieu d'avoir des interactions les uns avec les autres. Je dis pas qu'il faut taper la discute à toute la rame de métro, mais si vous êtes avec des amis qui sont venus vous voir et qui sont là avec vous, rangez vos téléphones et ne gaspillez pas le moment présent, le moment réel.

Pour en revenir au film, j'ai essayé de retourner l'histoire dans tout les sens pour comprendre pourquoi les gens ont adoré, pour essayer de savoir s'il faut prendre le scénario au premier degré ou pas, et j'arrive pas à trouver une réponse claire, c'est pour ça que j'arrive pas à décider si c'est un film intéressant ou pas. Chacun peut l’interpréter à sa façon mais j'ai l'impression qu'il n'y a pas de réponse correcte. Et je trouve ça frustrant.

Attention, je suis pas là pour vous dire que vous êtes des cons si vous avez aimé ou que votre avis c'est de la merde, j'expose juste mon opinion qui m'est propre. Par contre, vos avis m’intéressent!

Collaboration Vans x ASPCA

mercredi 5 mars 2014

Aujourd'hui je poste un petit article pour vous parler d'un truc que je trouve vraiment trop bien (j'insiste sur le VRAIMENT). Ça fait plusieurs mois que j'avais vu circuler sur le net des photos de Vans avec des visages de chats dessus, et puis j'ai fini par apprendre que Vans avait fait une collaboration avec la ASCPA (American Society for the Prevention of Cruelty to Animals) qu'on peut apparenter à la SPA française. Le but de la collaboration est donc bien entendu de sensibiliser les gens à la condition animale et aussi de récolter des fonds.
Déjà à la base l'idée d'une paire de Vans avec des chiens dessus me plait beaucoup mais en plus de savoir qu'il s'agit d'une collection à but caritatif, et pour les animaux, je ne peux qu'être fan.
La collection est sortie le 1er mars aux États-Unis et commence à être dispo sur plusieurs sites, je pense qu'elle vas pas tarder à arriver en Europe. Je peux donc déjà vous affirmer que je vais me procurer la paire de sk8-hi imprimée avec les têtes de chiens au plus vite!


"Vans supports the American Society for the Prevention of Cruelty to Animals and its mission to rescue animals from abuse, pass humane laws, and share resources with shelters. Taking a stand against animal cruelty since 1866, the ASPCA speaks for those who can’t speak for themselves."